Menu

Trektor, tracteurs autonomes et hybrides

  • Client : Trektor (Sitia)
https://we.tl/t-6y3jcLlQl3

Trektor : le premier tracteur autonome et hybride du marché ! 

 

La PME nantaise Sitia a lancé la commercialisation de «Trektor», présenté comme le premier tracteur autonome et hybride (diesel / électrique) du marché, capable de fonctionner 24 heures sans intervention humaine. 15 exemplaires sont déjà commercialisés en France et à l’étranger (Australie). Trektor : Et le tracteur robot autonome, hybride devient réalité

 

Présenté au Sitevi en 2019, le robot Trektor reste unique avec sa motorisation hybride. Comme les robots 100% électrique, il se recharge sur le secteur. Son autonomie est alors de 4 heures. Ensuite, le moteur diesel se comporte comme un alternateur et recharge les batteries durant le travail. L’autonomie dépasse alors largement une bonne journée de travail.

 

Le tracteur Trektor est le fruit d’un long travail de recherche mené par la société nantaise Sitia, spécialisée dans les bancs d’essais automobiles et ferroviaires, et qui s’est lancée, en 2014, le défi fou de développer un robot agricole. Ce tracteur, voué à effectuer des tâches répétitives en binage, en pulvérisation ou encore en travail du sol, se révèle polyvalent.

 

Trektor est un robot multicultures, multi outils, autonome, connecté et sécurisé. Nouveau venu dans le monde de la robotique, Trektor est un outil hybride et autonome capable de travailler autant dans le vignoble étroit ou large qu’en arboriculture ou en maraîchage.

 

Trektor est le premier robot agricole hybride. Il permet de travailler sur différentes cultures (la viticulture (vignes étroites, vignes larges), le maraîchage, la culture légumière de plein champ et l’arboriculture) et effectuer de nombreuses tâches répétitives (travail du sol, pulvérisation, binage,…). Sur le Trektor, les outils peuvent être attelés sur le relevage trois points arrière et/ou en position latériale ou ventrale entre roues. La capacité de levage est de 1 tonnes. 

 

Hybride, le Trektor est animé par une motorisation diesel-électrique, lui procurant une autonomie de 8 heures et permet de travailler à une vitesse de 10 km/h. Il se recharge en seulement 5 heures. Le constructeur indique que 8 kW sont réservés à l’animation des outils.

TREKTOR peut s’élargir (voie réglable par télécommande) ou s’élever (garde au sol réglable par télécommande) pour s’adapter à la culture. Il permet le montage d’outils standard grâce à un attelage trois points cat. 2 ainsi qu’une interface pour montage d’outils sur perche poussés ou tirés typiquement montés sur enjambeur.

 

Les ventes et le service après-vente sont assurés par des réseaux de distributeurs TREKTOR nationaux. En France, la promotion et les services de proximité sont assurés, entre autres, par le réseau Promodis. Les engins sont fabriqués en périphérie nantaise, dans les ateliers de Sitia, mais l’entreprise est à la recherche “de partenaires industriels majeurs afin de l’accompagner dans l’augmentation des cadences de production.” Elle estime en effet pouvoir « commercialiser plusieurs milliers de Trektor d’ici à 2030. »

 

Sitia fait valoir, pour son engin, un coût d’utilisation mensuel estimé entre 3 500 et 4 500 € pour un engagement allant de 5 à 7 ans entre l’achat de Trektor, l’entretien, la garantie, et l’assistance. Sitia a investi 6 M€ dans ce projet depuis 2014. L’entreprise SITIA a aussi créé le Trektor Lab, cellule de R&D associant des chercheurs pour poursuivre l’innovation sur l’engin. Sitia, dont le premier métier est le production de bancs d’essais, a réalisé un chiffre d’affaires de 4 M€ l’an dernier avec 30 salariés. 

 

 

Démarrons votre projet